5G Water Clean Bot : rendre nos mers et océans plus propres grâce à une flotte de drones marins boostés par la 5G

Comment collecter les déchets marins de manière autonome ?

  •  

    80 %

    des déchets retrouvés en mer viennent de la terre 

  •  

    20 millions

    de tonnes de plastiques seraient rejetées dans les océans chaque année 

  •  

    2050

    date à laquelle les océans devraient contenir plus de plastiques que de poissons 

Behind The Pitch - 5G Water Clean Bot

Dépolluer les océans, un enjeu d’avenir

Les déchets sont acheminés en grande partie par les cours d’eau, les fleuves et les rivières. Au total, entre 10 et près de 20 millions de tonnes de plastiques seraient rejetées dans les océans chaque année.

Récupérer les pollutions de surface au plus proche de leur source (canaux, berge, bord de mer, zone portuaire) avant qu’ils soient rejetés dans la mer devient alors un enjeu crucial.

Il est temps encore d’agir à la source, là où les déchets sont principalement rejetés : sur les espaces côtiers.

Nettoyer les plans d’eau confinés

Pour répondre à cette problématique de taille, nos équipes de Recherche & Innovation développent une flotte de robots naviguant en surface et capable de nettoyer des plans d’eaux confinés.

Grâce à une Intelligence Artificielle robuste, notre solution sera en mesure de détecter les déchets tout en faisant face aux variations de l’environnement aquatique.

Utiliser tout le potentiel de la 5G

L’innovation clé que nous proposons repose sur un changement de paradigme de la robotique mobile, combinant la 5G, l’intelligence artificielle et l’edge computing.

A la différence des approches classiques, où l’intelligence des drones est embarquée et fait à bord, notre approche vise précisément à bénéficier de la capacité haut débit et la faible latence de la 5G, afin de décharger les tâches complexes et les calculs intensifs au niveau d’une infrastructure serveur située à quai et proche de la zone d’action des drones.

Équipé de la 5G, nos drones marins seront entièrement autonomes. Cette technologie prometteuse va permettre de déporter, délocaliser l’entièreté de l’intelligence vers ces serveurs situés à l’Edge ou gérant le réseau privé 5G du port, le rendant ainsi plus efficace et plus endurant.

C’est avec le potentiel de la 5G pour des applications de robotique mobile que nous voulons faire avancer la recherche, mais aussi et surtout rendre nos mers et océans plus propres en agissant au plus près de leur source.

Un projet pluridisciplinaire

  • Software
  • Hardware
  • Conception
  • Energie

Lorsqu’ils agiront en flotte, nos drones seront capables de coopérer et de prendre des décisions sur la base de connaissances partagées en signalant les zones d’accumulation de déchets, en se remplaçant les uns les autres en cas de problèmes, et plus encore.

A l’aide d’une IA robuste basée sur du deep learning pour repérer et collecter les déchets, une conception mécanique et énergétique pensée pour la optimiser la collecte mais aussi son endurance,  navigation autonome intelligente prenant en compte l’environnement physique du robot et bien plus, notre solution sera en mesure de nettoyer les eaux de surface des milieux confinées tels que les ports, lacs et rivières tout en faisant face aux variations du milieu aquatique.

 

LES MOTS DE L’ÉQUIPE PROJET :

Le projet 5G Watercleanbot, en s'appuyant sur différents domaines de compétences de Capgemini Engineering, met en avant notre capacité à proposer des solutions pour participer à la protection de l'environnement. Benjamin Deguilhem Innovation manager - Capgemini Engineering
La 5G est un véritable facilitateur dans les Ports Connectés du contrôle de la pollution, et en particulier le nettoyage via des drones marins, grâce à sa possibilité de déployer à l'edge des applications de gestion de ces drones et de gérer des flux massifs de données issues de caméras, drones volants etc. Patrice CRUTEL Technology & Platform strategy Director - Capgemini Invent